Lundi 9 mai – Passage de Mercure devant le Soleil

Le 9 mai 2016, le passage de la planète Mercure devant le Soleil pourra être observé et durera au maximum près de 7 h 30. Ce passage sera visible dans son intégralité en France métropolitaine, La carte ci-dessous donne les lieux de visibilité sur Terre.

Transit de Mercure du 8/11/2006 (Source Wikipédia)

Transit de Mercure en 2006 Source Wikipédia

Source © P. Rocher / IMCCE

Source © P. Rocher / IMCCE

Pour cette occasion, l’observatoire ouvre au public à partir de 13h00 heures jusqu’à la fin de l’évènement vers 20h45. Entrée gratuite, pas de réservation. Attention, l’observation est annulée si le ciel est couvert.

L’France_road_sign_A14observation directe du Soleil ne doit jamais être faite à l’œil nu sans protection, il est nécessaire de prendre les mêmes précautions que pour l’observation d’une éclipse de Soleil.
Pour cela nous disposons de matériel adapté afin de pouvoir observer le phénomène en toute sécurité.

Tableau IMCCE – Les heures sont en UTC, il faut ajouter 2 heures pour l’heure locale. Ces informations correspondent à l’observatoire Pierre Joannard

Les transits de Mercure vus depuis la Terre sont beaucoup plus fréquents que ceux de Vénus, avec une fréquence d’environ 13 ou 14 par siècle, en raison de la proximité de la planète au Soleil, ce qui implique une période de révolution plus courte que celle de Vénus. Ils peuvent se produire en mai à des intervalles de 13 ou 33 ans, ou en novembre tous les 7, 13 ou 33 ans. Les deux derniers transits de Mercure datent de 2003 et 2006 ; les deux prochains se produiront en 2016 et 2019.
Lors d’un transit de mai, Mercure est proche de l’aphélie et a un diamètre angulaire de 12 secondes d’arc, tandis que lors d’un transit de novembre, la planète est proche du périhélie et a alors un diamètre angulaire de 10 secondes d’arc.
La première observation d’un transit de Mercure date du 7 novembre 1631 par Pierre Gassendi. Celui-ci n’a pas réussi à observer, le mois suivant, le transit de Vénus, car les tables astronomiques imprécises n’indiquaient pas que ce transit n’était pas visible pour une grande partie de l’Europe. Ce transit de Mercure avait été prédit par Johannes Kepler, peu de temps avant sa mort, à partir de ses travaux sur l’orbite elliptique des planètes, avec un écart de seulement 5 heures. Il aurait pu ainsi tester la validité de ses lois, mais il est mort un an avant. (source Wikipédia)

La planète en 10 questions, document préparé par l’IMCCE, l’Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Éphémérides.

 

Annulation de la soirée d’observation prévue le samedi 16 avril 2016

Compte tenu des prévisions météo pour demain, samedi 16 avril 2016, nous annulons la soirée d’observation. Plusieurs site de prévisions météo annoncent de la pluie, des orages, du vent et de la grêle. Le site de l’observatoire étant particulièrement exposé, nous ne pouvons pas prendre le moindre risque.
Merci pour votre compréhension. La soirée est reprogrammée au samedi 14 mai 2016 à partir de 21H00.

snip_20160415185936snip_20160415190517

Séance d’observation du ciel nocturne

Samedi 16 avril à partir de 21H00, séance d’observation du ciel nocturne. Les télescopes de l’Association Astronomique de l’Ain seront mis à disposition pour observer la Lune, Jupiter et ses satellites, et les constellations du ciel de printemps. Prévoir vêtements chauds et bonnes chaussures. (Annulation si pluie ou ciel couvert).
Ce samedi 16 avril présentera de bonnes conditions pour observer la Lune qui sera haute dans le ciel : on pourra détailler les cratères et les chaînes de montagnes. Jupiter est également dans une période de bonne visibilité avec ses satellites. Les animateurs de l’AAA donneront toutes explications utiles, et détailleront les constellations visibles au printemps. On pourra aussi explorer le « ciel profond » à la recherche de galaxies et d’amas d’étoiles. Le spectacle extérieur sera complété par des simulations sur ordinateur en salle.

Prochaines réunions

RéunionProchaines réunions (adhérents) :

  • Vendredi 1er avril 2016 à 20h30 à l’observatoire Pierre Joannard
    Réunion Cosmologique avec pour thème « la gravitation : histoire et problèmes actuels »
    Ce sujet aura pour support une vidéo-conférence animée par Luc BLANCHET, physicien théoricien au GReCO-AIP.
  • Samedi 9 avril 2016 à 20h30 à l’observatoire Pierre Joannard.
    Lumière et astronomie 3ème partie. Réunion suivie d’une séance d’observation si le temps le permet

1 heure pour la planète

Hier soir dans Bourg-en-Bresse à l’occasion de l’opération « Earth hour » l’association était, suite à la demande du service « Mission développement durable » de la commune,  présente avec son Dobson de 305mm.
Nous nous sommes installés place Lalande, la photo a été prise avant l’extinction de la lumière. Malheureusement à 20H30 seuls l’éclairage du monument de Lalande ainsi que l’éclairage du square ont été éteints. L’éclairage de la rue est resté allumé.  De nombreux passants ont profité pour observer la Lune et Jupiter.

Earth hour place Lalande

Site en cours de reconstruction

Nous informons tous nos visiteurs que notre site est en cours de reconstruction.
Toutes les pages ne sont pas encore opérationnelles.
Nous vous remercions de votre indulgence, et nous vous souhaitons néanmoins une agréable visite.

en-reconstruction

1 heure pour la planète

Le 19 mars 2016 à 20h30, des millions de personnes tout autour du monde vont éteindre la lumière pendant une heure pour célébrer leur engagement pour la planète. Rejoignez le mouvement. L’Association astronomique de l’Ain y participe avec la ville de Bourg-en-Bresse et sera présente à la Place Lalande.

Une heure pour la planète – Earth Hour

http://earthhour.fr/

 

earth-hour

Vœux 2016

L’Association astronomique de l’Ain vous présente ses meilleurs vœux pour 2016.

Réalisée avec les photos faites par les membres de l'association.

Réalisée avec les photos faites par les membres de l’association.

Une comète pour Noël

Après un passage au périhélie le 15 novembre, la comète C/2013 US10 Catalina deviendra visible aux observateurs de l’hémisphère Nord, tout d’abord en fin de nuit à partir de la fin du mois de novembre, puis elle montera dans le ciel pour devenir circumpolaire vers le 13 janvier 2016.

La magnitude estimée en décembre et en janvier serait de l’ordre de 5, ce qui en ferait un objet visible à l’œil nu.

Après être passée à 0,5° d’Arcturus le 1er janvier 2016, la comète effleurera la Grande Ourse vers le 15 janvier, puis son éclat diminuera à mesure qu’elle s’éloignera de la Terre (elle sera au plus près de la Terre le 12 janvier, à une distance de … 107 millions de km).

Cette comète a été détectée le jour d’Halloween 2013 par le Catalina Sky Survey, un dispositif de surveillance automatique dépendant de l’université d’Arizona.

Pour suivre le déplacement de la comète : http://www.heavens-above.com/comet.aspx?cid=C%2F2013%20US10&

carte pour la période du 9/12 au 29/12/2015