C’est l’été !

C’est l’été, depuis ce 21 juin 2017 à 6h24 heure local, le Soleil a atteint son point le plus au nord par rapport à l’équateur. C’est également la saison la plus longue, 93,65 jours précisément, L’automne durera 89,84 jours, l’hiver 88,99 jours et le printemps 92,76 jours. Nous atteignons également début juillet, le 3 à 20h00 pour être précis, la plus grande distance au Soleil, l’Aphélie, soit 152 092 504 km contre 147 097 233 km lors du Périhélie le 6 janvier prochain.

C’est lors de l’aphélie que la vitesse orbitale et la plus lente, avec seulement 105447.6 km/h contre 109033.2 km/h début janvier lors du périhélie, deuxième loi de Kepler1,  ou « Loi des aires » :

le rayon-vecteur reliant une planète au Soleil balaie des aires égales en des temps égaux. Le rayon-vecteur est une droite imaginaire reliant le Soleil, situé à un des foyers de l’ellipse, à la planète située sur l’ellipse.

Cette deuxième loi permet d’affirmer qu’une planète se déplacera plus rapidement sur son orbite au périhélie qu’à l’aphélie.

  1. Johannes Kepler (ou Keppler), né le 27 décembre 1571 à Weil der Stadt et mort le 15 novembre 1630 à Ratisbonne dans l’électorat de Bavière, est un astronome célèbre pour avoir étudié l’hypothèse héliocentrique de Nicolas Copernic, affirmant que la Terre tourne autour du Soleil et surtout pour avoir découvert que les planètes ne tournent pas autour du Soleil en suivant des trajectoires circulaires parfaites mais des trajectoires elliptiques. « Il a découvert les relations mathématiques (dites Lois de Kepler) qui régissent les mouvements des planètes sur leur orbite. Ces relations furent ensuite exploitées par Isaac Newton pour élaborer la théorie de la gravitation universelle. »

Sources Wikipédia

Festival du Soleil – Journée Pierre Bourge – le 24 juin 2017 de 14h00 à 18h00

Le 21 juin 2013, s’éteignait à l’âge de 91 ans Pierre Bourge, qui a été une figure essentielle de la vulgarisation scientifique dans le domaine de l’astronomie. Son ouvrage, « A l’affut des Etoiles », livre de chevet de plusieurs générations d’astronomes amateurs, a été réédité 17 fois depuis sa parution en 1969.

A l’initiative de l’Astro Club de France, les amateurs français d’astronomie ont décidé de lui rendre hommage en ouvrant leurs observatoires pour des séances publiques d’observation du Soleil, pendant le week-end des 24 et 25 juin 2017.

L’Association Astronomique de l’Ain participera à cette commémoration, le samedi 24 juin de 14 h à 18 h. Des membres de l’Association accueilleront le public sur le site de l’observatoire Pierre Joannard, au-dessus de Ceyzériat, et mettront à disposition des instruments spécialement conçus pour l’observation sans danger du Soleil. Les animateurs fourniront toutes les explications nécessaires sur le Soleil, les planètes et tous les sujets concernant l’astronomie en général.

L’accès à cette manifestation sera libre et gratuit. (pas de réservation)

Cependant cette séance d’observation sera annulée en cas de ciel couvert ou de pluie.

Les informations pratiques sur l’accès au site et les horaires seront disponibles sur le site internet de l’Association : http://astronomie-ain, ou par téléphone à l’un des numéros suivants :

06 81 28 98 82 ou 07 71 24 23 47

Soirée publique d’observation à Polliat

Soirée d’observation publique à Polliat. Vendredi 7 avril 2017, le soir à partir de 20H30 au Pré Vulin à Polliat. Cette soirée initialement prévue le 1er avril 2017, avait été annulée à cause d’une mauvaise météo. Soirée organisée par la médiathèque de Polliat et animée par les membres de l’Association Astronomique de l’Ain. Observation de la Lune et de Jupiter.

Une comète fait le printemps – 41P/Tuttle-Giacobini-Kresák

41P/Tuttle–Giacobini–Kresák est une comète périodique du système solaire. Découverte par Horace Parnell Tuttle le 3 mai 1858 et redécouverte indépendamment par Michel Giacobini et Ľubor Kresák respectivement en 1907 et en 1951, c’est un membre de la famille des comètes de Jupiter.
Le diamètre du noyau est estimé à 1,4 kilomètre.
La comète 41P passera à 0,15 ua (22 millions de km) de la Terre le 5 avril 2017, 8 jours avant son passage au périhélie. Sa magnitude devrait atteindre 5,5.
Où ? Quand ? La comète se dirige de la Grande Ourse vers la constellation du Dragon (voir carte ci-dessous). La période d’observation va du 23 mars 2017 au 15 mai 2017 environ, pour améliorer les chances de l’apercevoir, il faut choisir une période sans Lune, comme entre le 23 mars et le 8 avril 2017 ou entre le 15 avril et le 6 mai 2017.
Que peut-on observer et avec quel instrument ? Une comète apparait comme une petite tâche floue, cela est dû à la chevelure, un halo de gaz et de poussière qui se dégage du noyau, dégazage plus important lorsque la comète se rapproche du Soleil. L’éclat d’une comète est difficilement prévisible et cela dépend de plusieurs facteurs. Peut-être qu’elle le sera à l’œil nu, sinon dans une paire de jumelles.  Cliquez ici pour une carte du ciel avec la trajectoire de la comète pour les prochains jours. Si la météo le permet, vous pouvez suivre le déplacement de la comète au jour par jour.
D’autres informations et cartes sur le site de Heavens-Above
Source Wikipédia sur 41P/Tuttle–Giacobini–Kresák et sur les comètes en générale.

Trajectoire de la comète 41P Tuttle-Giacobini-Kresak du 23 mars au 8 avril 2017